Wahou, du soleil!

novembre 27, 2016 dans Newsletter par felicie

Bonjour à tous !

Je cherchais l’ombre, un air plus frais, un cadre magique…
… pour commencer le premier chapitre de ce voyage, au pronostique coloré et riche.

imgp7291
J’ai trouvé ma source d’inspiration au pied d’un immense intendance, arbre aux racines majestueuses. Face à moi, un ruisseau où poussent des brèdes songes. Nom délicieux pour une plante qui l’est tout autant ! Elles s’épluchent comme les tiges de rhubarbe et se préparent en «fricassée», pour accompagner le repas traditionnel. A ma gauche, une étendue de lotus blancs, et en me décalant légèrement, se découvrent à moi les nénuphars géants, magique !
Je suis à Pamplemousses. J’adore me répéter que je suis là : Pamplemousses ; n’est ce pas merveilleux ? Imaginez qu’en France nous habitions l’un à Pommes, l’autre à Noisettes ?!

J’aurais pu choisir Bananes, Plaines des Papayes ou Pointe aux Piments. J’ai choisi un jardin botanique pour m’asseoir, mais j’aurais pu opter pour le cadre paradisiaque du lagon sur les plages bordées de filaos et de cocotiers à Flic en Flac, Pereybère ou Trou aux Biches. Ou encore les jolies montagnes du Pouce, du Piton de Rivière Noire ou de Bambous. Bref, les paysages de l’ïle Maurice sont évidemment superbes. Pourquoi une telle évidence ?!

img_1224

Les faits sont ce qu’ils sont : petite île de l’océan Indien au climat tropical, pourtant varié, grâce à une géographie très différente d’une région à l’autre. Parfait pour un maximum de beaux végétaux… à déguster ! On y trouve du thé et du café, des mangues et des noix de coco, de la vanille et des feuilles de curry, des pâtissons jaunes et des chouchous. Température de l’air : 27°C. Température de l’eau : 25°C. Un taux d’humidité parfois important, qui comme aujourd’hui peut être challenging, mais qui, sous le regard de la cuisinière que je suis, me donne une grande satisfaction… je vous laisse deviner pourquoi… la réponse plus tard!

img_1084

Voilà, le cadre est posé. Pour résumer : le 12 octobre j’ai posé mes valises dans une micro maison à 10 pas de la plage de la Preneuse à Rivière Noire. J’ai sorti mon blender, ma mandoline et mon couteau japonais, ma mousseline de coton et mon sachet de kéfir, et j’ai pris possession de ma cuisine mauricienne. Je m’installais dans ce nouveau chez moi pour trois mois.

Certains d’entre vous m’ont demandé expressément de partager mes aventures –car même si j’ai passé l’âge des aventures « provoquées », un voyage comme celui qui se dessine réserve forcément beaucoup de surprises, de cadeaux, de découvertes ! -, et c’est avec joie que je le ferai.

Cependant, j’avais envie de prévenir ceux qui ne s’y attendaient pas, tous les nouveaux venus sur cette news letter. Pour les 7 prochains mois, elle sera le support du récit et des partages de mon voyage autour du globe. Vous y lirez ma vie quotidienne, sous mon œil culinaire, découvrant ou redécouvrant des cultures variées et riches.

Ile Maurice et Rodrigues, Inde (Bangalore- Goa), Mexique, Californie et Japon.

img_0648

Mon envie est de me fondre dans la vie telle qu’elle est là où je suis, en goûter les différents aspects, en comprendre le langage sous toutes ses formes et m’ouvrir à beaucoup plus encore. Je le sais, pour avoir déjà voyagé longtemps et loin, ce n’est pas toujours facile, on est souvent bousculé ! Mais c’est beau et tellement enrichissant ! On apprend sur soi en découvrant les autres.

Ce voyage est apparu comme une nécessité pour mettre un point final à un mode de vie qui ne me correspondait plus, qui me faisait vivre de nombreuses contradictions et m’empêchait de m’épanouir pleinement. C’est l’homme de ma vie qui m’a permis de faire le grand saut. A deux on est plus fort pour changer.

Ces news letters viendront spontanément –j’espère assez vite pour un 1er partage ! J’ai déjà tant à vous dire ! –

Je vous donnerai chaque fois une recette du moment ; un peu de ma cuisine de voyage.

img_1106

J’espère éveiller votre curiosité, vous surprendre, vous inspirer peut-être, en tout cas, vous offrir les couleurs, les saveurs et les ambiances que je découvre.

imgp6949-2

N’hésitez pas à me répondre ou me questionner par le biais de mon mail !

 Dessert aux fruits exotiques mauriciens !

Pour 4 personnes:

4 petites bananes
4 petites mangues
4 litchis
½ ananas
½ bâton de vanille fraiche
1 c à s de purée de cacahuète
3 c à s d’eau
1 poignée de coco fraiche râpée
250 ml de lait de riz
½ c à c d’agar-agar
1 c à c et 1 c à s d’arrow-root
1 pincée de sel
quelques cacahuètes (ici, j’ai utilisé des cacahuètes fraiches que j’ai fait bouillir, comme on me l’a expliqué ; mais en France, vous pourrez opter pour la version grillée)
quelques segments de citron vert très finement tranché
coco fraiche en lamelles torréfiées

Déposer les bananes épluchées dans une petite poêle ajustée. Mixer la moitié de la chair des mangues avec la noix de coco et couvrir les bananes de cette préparation. Poser sur la poêle un couvercle et faire cuire 15-20 minutes à feu moyen. Quand les bananes sont cuites et que la crème a légèrement caramélisé, ôter le couvercle, poursuivre la cuisson sur feu doux 5 min et couper le feu. Réserver dans la poêle.
Délayer l’agar-agar et la cuillère à café d’arrow-root avec le lait de riz, le sel et la vanille. Porter à ébullition tout en remuant et maintenir le frémissement deux minutes. Mixer avec l’autre partie des mangues. Verser dans des ramequins et laisser refroidir. Placer au réfrigérateur jusqu’à la prise complète.
Mixer l’ananas et y délayer la cuillère à soupe d’arrow-root restante. Porter à ébullition tout en remuant et maintenir le frémissement 2 minutes. Mixer la purée de cacahuète avec l’eau et l’ajouter à l’ananas en mélangeant bien. Réserver au frais.
Dresser chaque assiette : déposer une cuillère de crème à l’ananas, puis le flan de mangue et la banane. Couper les litchis et les déposer sur le flan. Décorer de cacahuètes, segments de citrons et chips de coco.

Régalez vous !

img_1301-copie

Print Friendly, PDF & Email