C’est l’époque de l’année où nos yeux fatigués du gris et de toutes ses nuances, recherchent avec intérêt les couleurs, le vif, mieux le pétant! Les crocus qui fleurissent sur les pelouses du parc floral nourrissent nos petits coeurs en mal de printemps… Les giboulées ont peut être quelques jours d’avance sur Mars. Nous y voilà, c’est « bientôt » le printemps; un mois d’attente, ce n’est rien!

RECET_RA-17

Alors, pour fêter ça, et surtout, pour s’en mettre plein la vue, il y a le cours haute couleur du 3 mars! Premier sens à découvrir ce qu’il y a dans notre assiette, ce petit là n’est pas à négliger, il influence sans conteste la suite de notre repas… et de notre humeur!
Après le beau, vient le bon. Parcequ’il serait dommage d’en rester à la nature morte: ici, la couleur se déguste. Et l’assiette devient tableau…

Quelques places encore pour le cours sur les ingrédients japonais, qui, lui aussi, offre de quoi raffiner avec beaucoup de simplicité ses repas printaniers, grâce à des légumes croquants et des bouchées acidulées. Le dessert quant à lui sera fort chaleureux: traditionnellement l’amasaké était servi par temps froid, en sortant des temples!

Envie de changer le quotidien et habiller vos légumes & Co de nouvelles saveurs? Le cours des p’tites sauces est fait pour vous! Sur une base toute simple, votre dîner change d’allure grâce à la magie d’associations simples qui permettent une grande liberté d’interprétation: et hop, en un coup de blender, votre sauce est prête!

RECET_RA-29

Enfin -et surtout!-, c’est bientôt l’heure de la cure détox de printemps! Samedi 21 mars, ne pouvait-on mieux faire?!, commence une semaine détox tout en bonne humeur, en sérénité et en saveurs. Pourquoi ne pas faire cette année le grand ménage de saison… en soi. Pour soi. C’est un moment à part, que l’on s’offre pour s’alléger, se renforcer, et faire un avec son corps et son esprit:

Mens sana in corpore sano.

RECET_RA-35

Et ces photo alors??
Je vous présente des pickles de radis roses et concombre à l’aneth. (pas encore de saison vous en conviendrez, mais j’anticipe: il vous faut vous procurer d’urgence une presse à pickles –adresses ici-!)

Presser les légumes que l’on va manger crus les rend plus digestes. Le sel que l’on ajoute et la pression exercée permettent de commencer le processus de lactofermentation bénéfique à la flore intestinale. Ils sont également attendris et deviennent plus yang, produisant une qualité plus nourrissante, tout en apportant la fraîcheur des crudités.

Ingrédients:
1 botte de radis roses, sans les fanes
1/2 concombre long
1 c à c de sel marin fin
1 c à c de graines d’aneth
des feuilles d’aneth fraîches pour servir

Laver et sécher les légumes. Les couper en très fines tranches, soit à l’aide d’un couteau bien aiguisé ou d’une mandoline. Dans un saladier, les “malaxer” avec le sel et les graines d’aneth. Placer la préparation dans la presse à pickles, visser l’écrou et laisser reposer 1/2 heure minimum. L’eau des légumes va monter dans la presse au bout de 15 minutes environ; s’il n’y a pas d’eau apparente, cela signifie qu’il n’y a pas assez de sel, et il conviendra d’en ajouter une pincée de plus.

crédit photo: Adeline Monnier

Bon, samedi chez Welcomebio je vous fais des pancakes pour vous réchauffer. On aura une Krampouz (la fameuse galetière bretonne) toute neuve, rendez-vous compte…

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.