En train, direction Goa!

janvier 26, 2017 dans Newsletter par felicie

Un soleil en camaïeux de rouge se couche derrière les montagnes du Kerala, au premier plan, des parcelles remplies de cocotiers, au loin, des villages et des plaines. L’air est doux, l’atmosphère tranquille d’une campagne indienne en fin de journée. Les fillettes aux tresses attachées par des rubans bleus ou verts rentrent d’un pas nonchalant à la maison, les éleveurs rassemblent leur troupeau de chèvres, quelques feux de brindilles amassées brûlent dans les champs maintenant au repos.

IMG_3687

 La ligne du Vasco Express nous fait remonter au nord de Bangalore, dans l’état du Karnataka, jusqu’à Goa, soufflant à plein régime, au son du tchoutchou d’une locomative bleu du siècle dernier. 700 km, 16 heures de voyage en 2nde class AC. Destination finale : Arambol, l’un des villages côtiers de ce petit état, ancien comptoir portugais.

IMG_3656 (1)

Des vitres fumées de notre compartiment défilent le paysage et la vie au quotidien, loin des villes, loin du tumulte des routes. C’est l’un des grands avantages des trajets en train, ils nous font passer à travers les campagnes et les gares, lieux privilégiés d’échanges et de vie. On y voit de tout, du vendeur de chaï servant cette petite boisson de thé noir à la cardamome, au lait et au sucre, à un voyageur sur le marche-pied alors que le train redémarre ; d’autres sont assis ou allongés dans une attitude paisible, se préparant à de longues heures d’attentes semble t-il ; les porteurs se pressent vers les wagons pour y jeter les paquets emballés…

IMG_3683

A l’intérieur du train, un petit monde prend place. Sur un fond de musiques indiennes, de conversations des femmes âgées et de cris des vendeurs ambulants, le rythme est tranquille. Le train est lent, lui aussi. La nuit est tombée.

Depuis que nous sommes partis, j’ai développé des compétences singulières en matière de pique nique. Trajet en avion, train ou voiture, rando et campement sur la plage, m’ont donné de quoi faire. Notre envie ? Continuer à manger sainement !

Je suis partie avec 4 boites hermétiques en matériau écologique et pratique, que j’ai rempli au fur et à mesure de nos besoins de légumes cuits et crus, de céréales. Les touches locales sont toujours les bienvenues et enthousiasmantes.

Le plus commun pour voyager en Inde est de partir avec des idlis. Ces petits gâteaux de riz et dhal sont une merveille : une pâte fermentée rassemblant céréale et légumineuse offre une consistance moelleuse, une saveur douce, pour un repas végétarien équilibré ! Leïla m’a redonné les quelques règles pour une bonne réalisation : trempage séparé des deux grains, mixage très fin en utilisant l’eau de trempage, salage léger de la pâte avant fermentation, repos toute la nuit. Lorsque le jour des idlis est passé, la préparation se transforme en pâte à dosa, une version délicieuse de crêpes.

Ce matin, le idlis cooker tournait donc à plein régime. En cuisine à 7h30, j’y aidais Leïla afin que le petit déjeuner soit prêt pour le petit bout qui partait à l’école. Grenade bien vive, papaye avec un trait de jus de lime et quelques feuilles de menthe, chutney de coco et coriandre accompagnaient les idlis tous frais. Et les tournées continuaient pour remplir notre lunch box de voyage !

 Nous aimons varier les textures, aussi, je suis assez vigilante à ce que nous ayons une diversité satisfaisante de petites choses aux consistances différentes. Autour de nos idlis, une salade façon pickles de concombre et de radis blanc au sel et au lime, des brocolis vapeur au tamari, une sauce crémeuse à la mangue, aux graines de moutarde noire, gingembre et huile d’olive, et des petites choses qui croquent : oléagineux, et, notre grand plaisir, les chana dhal. Ces sortes de pois-chiches indiens sont précuits par torréfaction légère et sont pour moi une aubaine en cuisine, ils complètent parfaitement les repas ! La petite nouveauté de ce piqie nique, furent des fèves de cacao bio, de production indienne, délicieuses ! L’accord avec le brocoli est à recommander… je ne vous dit que ça, à vous de jouer !

IMG_3637

Je me sens calme et sereine. Dans ce pays qui ne s’arrête jamais, ou rien n’est sûr, ou seul l’instant présent compte, je me sens parfaitement bien. Mes voyages ici m’ont enseigné une chose : moins j’en fais, moins j’attends, et plus je suis satisfaite de ce que je vis. Mon quotidien y est donc très simple : une « chose extérieure » par jour, tel est ma devise. Le reste du temps est consacré à … vivre, tout simplement ! C’est ici que je me rends compte de l’importance de l’attitude, d’être présente. N’est-il pas étonnant que dans ce monde de folie qui court en tous sens, et où j’étais bien la première à foncer droit devant, il y ait encore un espace pour réaliser que tout cela n’a, justement, aucun sens ? 

IMG_3679

L’Inde est un tourbillon de couleurs, d’odeurs, de bruits. Elle attire et repousse à la fois, fascinante. Dans une simplicité plus que naturelle se déclinent un artisanat d’une grande finesse, une cuisine riche, une culture séculaire toujours aussi présente. Malgré une occidentalisation notable, faisant doucement disparaître quelques traditions, les femmes continuent de porter le sari… mais jusqu’à quand ? Se mélangent alors les enseignes internationales, dans des malls sans saveur, à la cuisine des vendeurs de rue. On attrape encore son petit déjeuner au détour d’une ruelle avant d’aller travailler, une noix de coco fraiche pour s’hydrater ou encore quelques fleurs odorantes de jasmin pour orner ses cheveux, sur le chemin du retour.

IMG_3913

La cuisine que je retrouve et que j’aime est celle de Leïla, car je la comprends, elle m’est accessible. C’est ici que j’ai appris « comment ça marche », que j’ai testé, que je me suis corrigée au fur et à mesure de mes séjours. De petites choses et découvertes, j’apprends chaque fois d’avantage. J’ai aussi le privilège d’avoir accès à une alimentation bio : quelques boutiques ont vu le jour ces dernières années, et il est drôle de constater cette fois-ci que le bio est devenu en Inde aussi, un phénomène de mode ! Les légumes non traités, quant à eux, restent rares, et au quotidien il est difficile de pouvoir s’en procurer facilement.

IMG_3935

Je ramène donc dans mon sac de nouvelles idées et quelques produits devenus indispensables ! Mon cours de cuisine de « retour d’Inde » est prêt dans ma tête !

Je fais juste une parenthèse pour vous annoncer qu’en effet, j’ai eu envie de concocter durant mes 8 mois de voyage un cours de cuisine par pays visité. Au menu, une boisson pour vous accueillir et vous transporter dans un nouvel environnement, la dégustation d’une denrée trouvée sur mon chemin, petite histoire en prime, puis un classique entrée/ plat/ dessert plein de fantaisie et desaveurs, ponctué d’anecdotes et de récits de voyages. Et des photos pour illustrer tout ça…

IMG_2566

 A très bientôt !

Print Friendly, PDF & Email