Le thym sauvage a déjà repris des forces. L’hiver le nourrit d’une puissance sous-jacente. De cette profondeur sombre, froide et humide, jaillira la force du printemps.

J’ai ramassé une brassée de cette plante aromatique en haut de la montagne. Battu par le vent, exposé aux intempéries, il était court, dur à couper. Et quel parfum ! Soudain, un sentiment de joie et d’exception m’a envahi : j’étais là, avec une des plus belles choses qui pouvait m’arriver : ramasser du thym sauvage le 1er janvier ! Chacun ses plaisirs me direz-vous !

Et nous, êtres humains touchés par le climat, que devenons-nous en hiver ?! Bien souvent contraints de garder le rythme, alors que notre horloge biologique nous chuchote de rester encore au lit, nous sommes souvent fatigués, abattus. Notre immunité baisse, et hop, voici que s’installe un virus !

Alors ?! Plus que jamais cherchons à mieux nous alimenter ! Des ingrédients bien choisis, des cuissons adéquates, et nous voilà bien plus à même d’affronter le temps maussade. La nature est bien faite, elle nous donne à chaque saison le meilleur d’elle même pour nous fournir l’énergie nécessaire. A chaque terroir aussi, ses super-aliments. Rien ne sert de courir loin pour les chercher. Ils sont là, au fond du jardin, en haut de la colline ou plus simplement, sur l’étale du producteur local. C’est l’indice ORAC qui nous permet de quantifier le pouvoir anti-oxydant de nos super-aliments… l’ail, le romarin et le thym sont en tête de liste ! Les noix et les choux ne sont pas loin derrière. Bref, mangeons local !

D’ailleurs, je me suis récemment amusée à réaliser de gourmandes préparations locavores. C’est très gratifiant ! Je vous encourage à y réfléchir.

L’hiver, c’est aussi le temps béni des goûters, des brunchs et autres moments gourmands où se retrouver, se réchauffer autour d’une boisson végétale (un lait, somme toute, mais chut mot tabou !). Quoi de plus simple à réaliser ? Pour les plus pressés, une cuillère à café de purée d’oléagineux et une tasse d’eau, hop, un coup de mixer et c’est fait ! Pour ceux qui, comme moi, aiment les trempages, alors faites vous plaisir : 50gr d’oléagineux trempés la veille, rincés le lendemain et mixés avec ½ litre d’eau. Filtrer, et dégustez ! Les boissons à base d’oléagineux sont parfaites en cette saison, nous fournissant de bons lipides, pas de sucre et un peu de protéines. Une gourmandise sans défaut ! A aromatiser comme bon vous semble. Et à déguster avec un bon scones sorti du four. J’ai remis ma recette à la page -le souvenir irlandais bien marqué en moi, merci Shona!-, ultra-simple et ultra-saine, qui dit mieux ?!

Et les cours alors ?! oui oui oui ! Ils sont là, ils vous attendent !

Au programme de janvier 2018 :

La Scandinavie m’a attirée. Je n’aurais pas cru y trouver grande source d’inspiration culinaire, et pourtant si. Et quelle réussite que la végétalisation de ces plats réconfortants, chaleureux et simples ! Les baies de genièvre ramassées en foret ont pris tout leur sens. D’ailleurs, je vous apporte, vous aurez ainsi les baies fraichement cueillies pour réaliser chez vous une sauce délicieuse !

Rendez-vous le 17 janvier à 19h pour réaliser ce menu sans gluglu et sans blé:

Autour d’un vin chaud aux épices, à l’orange, aux amandes grillées et aux raisins de Malaga,
Smorrebrod : fines tranches de pain noir vapeur, réalisé à partir de grains entiers-trempés-mixés, recouvertes de garnitures aux saveurs nordiques : mayo végé/radis/pomme et pomme de terre/dusle/persil.
Avoine aux champignons, subtilement parfumée à la cannelle, servie avec des carottes et abricots secs au four et une sauce à la bière ambrée, aux champignons séchés et aux baies.

Le 22 janvier, les vapeurs d’hiver envahissent la cuisine ! Un menu dédié à la cuisson vapeur, qui ne cesse de m’offrir des résultats extraordinaires ( je ne trouve pas d’autre mot !). Voilà, je suis chaque fois bluffée !

Sans gluglu et sans lactose, ce menu saura vous régaler :

Petites betteraves garnies d’un « riz bijoux », sur un coulis d’épinards au gingembre.
Terrine de lentilles blondes et carottes, au thym (le fameux!) et à la noisette, et son chutney d’oignons rouges aux raisins de Corinthe.
Mini-gâteaux salés à la châtaigne des Cévennes, olives et topping croquant au sarrasin.

Je n’ai pas calculé le taux ORAC de ce menu, qui défi les lois de la cuisine –et oui, rien de grillé !- , mais il doit dépasser le quota journalier !

Plus de place, mais ça vaut le coup de les signaler : deux cours ont lieu à Bruxelles ce mois-ci ! Je suis honorée de ce déplacement, et remercie publiquement la personne qui se charge de tout organiser !

Plus proche de Paris, un cours de cuisine indienne a lieu à Magny-en-Vexin, le lendemain de mon animation culinaire sur le tofu.

Samedi 20, rendez vous donc à la biocoop la Graine en Vexin pour une animation gratuite autour des différents tofu. J’espère bien faire de nouveaux adeptes, alors venez gouter et découvrir !

Le dimanche 21, cours de cuisine à 9h. Un menu sans gluten ni lactose bien sûr (nota : ni ail ni piment également) !

La magie du thali commence avec un lassi végétal au cumin… twisté par le miso blanc !
Riz basmati aux graines de cumin torréfiées, trio d’herbes fraiches et grenade,
Dhal de lentilles corail et potimarron aux épices douces,
Raïta de betterave,
Chutney de cacahuètes,
Curry « sec » de chou au gingembre,
Halva de carotte à la cardamome.

Et là, nos petits cœurs seront bien réchauffés de ce voyage culinaire !

Contactez-moi pour toute demande d’inscription ou de renseignement.

Je vous souhaite un très bon début d’année !

Au plaisir,
Félicie

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.